Home » Meurtres à Lafferton (Simon Serrailler, #1) by Susan Hill
Meurtres à Lafferton (Simon Serrailler, #1) Susan Hill

Meurtres à Lafferton (Simon Serrailler, #1)

Susan Hill

Published
ISBN :
Hardcover
496 pages
Enter the sum

 About the Book 

Une jolie ville de province plongée dans le brouillard, la silhouette dune petite dame entre deux âges, un meurtrier aux abois... Tout est réuni pour faire de Meurtres à Lafferton un classique du polar à langlaise.Lorsque la directrice de la maisonMoreUne jolie ville de province plongée dans le brouillard, la silhouette dune petite dame entre deux âges, un meurtrier aux abois... Tout est réuni pour faire de Meurtres à Lafferton un classique du polar à langlaise.Lorsque la directrice de la maison de repos des Quatre chemins déclare à la police de Lafferton la disparition dAngela Randall, elle est reçue par linspecteur Freya Graffham. Séduisante femme daction, Freya est en poste dans la petite ville depuis quelques semaines seulement, mais son flair ne la trompe pas - Miss Randall nest pas partie en vacances sur un coup de tête. Rapidement, elle découvre que le nombre des personnes portées disparues à Lafferton est anormal. Parmi elles, Debbie Parker, jeune fille complexée et dépressive - Iris Chater, une vieille dame qui vient tout juste de perdre son mari - Tim Galloway, un jeune homme sans problèmes, en bonne santé mentale et physique. Désormais, deux questions hantent Freya. Quel lien y a-t-il entre ces gens-là ? Et ai-je raison de tomber amoureuse de Simon Serrailler ? Simon Serrailler est le supérieur de Freya. Personnage énigmatique, il dirige la police de Lafferton avec rigueur et professionnalisme, inconscient de la fascination quil exerce sur les femmes en général et sur linspecteur Graffham en particulier. Mais lorsque Freya lui parle des disparitions, il lécoute et lencourage – on le devine sous le charme. De semaine en semaine, lenquête les conduit à penser que le seul lien qui réunit les victimes est un lieu : la Colline, dont la silhouette domine Lafferton. En cette fin dautomne, la brume y est fréquente, et les promeneurs ny sont souvent que des ombres. On y entend des bruits étouffés - on voit aussi régulièrement passer sur la route qui la longe la forme blanche dune camionnette frigorifique. Cest là, sur la Colline, quAngela Randall et les autres ont été vus pour la dernière fois, toujours à laube...